Le Lagom, un art de vivre suédois qui trône l’équilibre dans tous les domaines. “Ni trop, ni trop peu”.

Le Lagom se prononce en fait LAR-GOM. Lorsque j’ai découvert ce livre de Anne Thoumieux, c’était pour moi comme une évidence. Cela correspond complètement à ma façon de penser, de vivre. 

Cet art de vivre qui s’apparente au mode de vie  “slow-life”, “slow-work” “slow fashion”, n’a rien de nouveau pour eux. Ce n’est pas une tendance, c’est tout simplement dans leur mode de vie depuis très longtemps… Par contre, pour nous, il est temps de réapprendre à ralentir, revenir à des valeurs oubliées.

C’est un mode de vie basé sur du bon sens, le juste équilibre. Cela peut paraitre ennuyeux pour de nombreuses personnes, surtout pour nous européens, qui aimons notre individualité, être différents, nous voulons toujours les derniers gadgets à la mode, les vêtements de marque ou voyants,  etc…

Ecologie, raisonnable, discret, voilà des mots qui ne sont pas forcément dans notre tempérament. 

Les plus du Lagom

Une consommation raisonnée.

Acheter mieux et moins. En Suède, il est de coutume de veiller à la qualité de ses achats et de ne pas acheter sans raison valable. D’ailleurs ils n’achètent pas du cheap, d’ailleurs ni le moins, ni le plus cher, mais entre les deux. 

Ecologie

Ils vont veiller à la provenance, les matériaux utilisés, la fabrication… Là encore, les suédois vont privilégier l’écologie avant leur plaisir lorsqu’ils vont acheter des appareils ménagers, des voitures, des produits… ils feront des comparatifs avant de s’emballer dans un nouvel achat. Ils favoriseront d’ailleurs la réparation à un nouvel achat si c’est possible.

Des finances “Lagom”?

Oui et non. Le luxe n’est pas vraiment leur tasse de thé, on se veut discret sur son mode de vie. On évite de montrer ses différences de salaire. Il est mal vu d’exhiber ses possessions ou de chercher à faire des envieux. Les suédois sont toujours imprégnés d’un vieux code de conduite (la loi du Jante), il s’agit d’une forme de modestie à l’égard des autres. Ne pas mettre mal à l’aise une personne qui n’aurait peu de moyens afin de ne pas la mettre en position d’infériorité. 

La mode Lagom

La Slow-fashion, ils achètent modérement et surtout des vêtements de qualité qui vont durer et qui sont souvent des intemporels. De couleurs plutôt naturels. Discrètes oui encore. Des vêtements aux belles coupes et belles lignes. Peut-être classiques pour nous mais élégants. Cependant ils ont aussi souvent un look sportif toujours prêts à marcher, à emprunter le vélo, ce sera donc des vêtements confortables et souvent des chaussures plates ou de petits talons.

On pourrait donc dire qu’ils ont une garde robe plutôt minimaliste car tous s’accordent facilement. 

Éthique 

Les enseignes doivent afficher une réelle éthique : condition de travail, matériaux utilisés… Quand ils achètent un pull, les suédois s’assurent du bon traitement des moutons etc… 

D’ailleurs les magasins ferment beaucoup plus tôt chez eux, y compris le week–end car ils favorisent la vie de famille au shopping.

La beauté qu’en est-il ? 

Là aussi, les salles de bain ne sont pas bondées de produits. On recherche le bon produit, on se fait conseiller pour trouver celui qui sera le plus adapté et on ne change pas toutes les semaines. Bien évidement la qualité plutôt que la marque. 

Les femmes favorisent en général un maquillage naturel. 

La déco LAGOM

On pense souvent Hygge pour la déco nordique, avec l’ambiance cocooning, les bougies et les couvertures polaires. Mais le hygge était avant tout, une ambiance, une philosophie. Certes c’est devenu une mode. Par contre le style Lagom est une décoration plutôt minimaliste. C’est d’ailleurs ce côté que l’on retrouve beaucoup aujourd’hui dans les magazines de décoration, les magasins de meuble… le style Ikéa d’ailleurs une enseigne suédoise. (qui a fait bien de controverse car pas assez éthique pour les suédois).

La philosophie Lagom

Un point commun avec la philosophie de la Japonaise Marie Kondo, qui insiste sur les bienfaits d’une maison épurée et délestée de l’inutile. On choisit, on soigne sa décoration afin qu’elle dure et surtout sans surcharger ses murs, ses meubles ou son espace.

Dans un intérieur Lagom, aucune place perdue tout l’espace est bien utilisé afin d’optimiser le rangement et laisser place à l’espace principale.

La aussi au niveau des couleurs on reste sur des teintes naturels, neutres, douces. On favorise le bois bien évidemment.

Les maisons éco-responsable. Ce sont les pros des petits logements étudiants où les architectes ont réussi un exploit d’aménager des espaces très petits 10m2 de façon très optimisés (cuisine, sdb, chambre mezzanine avec bureau en dessous, coin repas…). Et tout cela, dans un style chalet, tout en bois naturellement.

Le bonheur au travail

Un point qui m’a vraiment marqué : faire des heures supplémentaires en Suède n’est pas bien vu, c’est considéré comme être mal organisé, ou négliger sa famille… Rien à voir avec notre pays. Chez eux, la vie de famille est une priorité. C’est l’équilibre en pro et perso pour plus d’efficacité et de bien-être dans ces domaines.

Si tu souhaites en découvrir plus sur cet art de vivre Lagom, je te conseille fortement de te procurer l’ouvrage. On y parle aussi gastronomie, mode, sorties, la vie de famille etc…

Le livre du LAGOM auteure Anne Thoumieux- Editions First.

 

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Tu seras peut-être intéressée pour découvrir les articles sur le minimalisme 

Beatrice

Ma devise : Choisir sa vie et non la subir.

Articles populaires...