Coach de Vie - Spécialisée en Gestion du temps Home et Office organiser. Béatrice Doyer
Home > Gestion du temps > Es-tu une adepte du désordre ? Une rebelle du rangement ?

Es-tu une adepte du désordre ? Une rebelle du rangement ?

//
Comments are Off

Adepte du désordre ou rebelle du rangement, te sens-tu concernée ? 

Adepte du désordre : Beaucoup ou pas du tout 

Lors des conférences que je donne sur la gestion du temps des femmes, j’ai souvent l’occasion de discuter avec les participantes.

C’est surprenant de voir comme cette thématique est perçue. Il y a souvent peu de juste milieu. Soit on adhère soit on déteste…  ces réactions souvent excessives me font souvent sourire. On peut constater que la gestion du temps n’est pas un sujet anodin.

Soit je rencontre des femmes qui aiment vraiment avoir un intérieur bien rangé, soit c’est complètement l’inverse. Ce sont de vraies rebelles de l’organisation et du rangement. Et fières de l’être.

L’Amour du désordre 

Au cours de la discussion, elles me confient qu’elles se sentent bien dans le désordre. Que cela donne de la vie au logement. Elles se sentent rassurées au milieu de ses innombrables choses et vêtements qu’elles gardent. Elles adorent avoir plusieurs crèmes de jour ou gels pour la douche car elles veulent avoir le choix. 

On retrouve ce côté enfantin qui resurgit.  Ce besoin de petits caprices. Il y a souvent une raison à cela, l’éducation reçue et l’envie de faire l’inverse .  Un côté rebelle 🙂

Ne pas voir est souvent plus facile

Au delà de la croyance, les peurs 

Par contre, il y a un blême, il est courant que cela mène au stress, au débordement pour arriver au trop, au surplus, voire être complètement envahie…. oui oui ! Et là souvent ce sont les bras qui tombent par terre car il devient très difficile de passer à l’action pour ranger, mettre de l’ordre, pire de ne pas savoir par où commencer. 

La phrase qui revient très souvent pour ne pas se débarrasser de cet amas de choses  : 

« on ne sait jamais, je peux en avoir besoin… »

Qui n’a pas dit cela. La peur du manque est bien ancrée. Le vécu et l’éducation.

Une autre est celle de s’avouer un besoin de combler un vide, ce qui amène souvent à des achats impulsifs.

Une autre raison aussi est de vouloir prouver quelque chose, une réussite par l’acquisition de matériel. Le besoin d’une preuve sociale. 

Nous sommes remplies de croyances, de préjugés, de barrières. 

Croire que le désordre est une façon d’être, que c’est une forme de liberté, se voiler la face pour ne faire les choses en prétextant que l’on n’aime pas les faire. C’est la facilité, ce sont des excuses, il faut bien l’avouer. Par contre un jour, il faudra se rendre des comptes. N’est-ce pas à force de toujours reporter que tu te retrouves débordée et découragée ? 

Souvent on n’aime pas ce que l’on ne maîtrise pas. 

C’est aussi simple que cela. C’est humain. C’est le même principe d’un enfant qui dit ne pas aimer un aliment sans vouloir le goûter. Il s’est convaincu lui-même. Il pense qu’il n’aime pas donc ce sera le cas. 🙂 

On est capable de se créer des maladies par la pensée. On sous-estime le POUVOIR INCROYABLE DE LA PENSEE. 

Pour changer c’est plus simple qu’il n’y paraît

Tout réside dans les motifs qui te permettront de changer. Si tu trouves une bonne raison de modifier ta façon de vivre, tu feras tomber tous les obstacles et croyances que tu rencontreras. Si tu ne vois pas une véritable raison de changer, il te sera bien difficile d’avancer dans cette démarche. Ce n’est pas une question de volonté mais d’avoir un réel mobile.

Tout est question de pensée, de vision 

Citation : 

“Change ta façon de pensée et tu changeras ta vie” ….

Par contre si tout fonctionne bien pour toi avec ton désordre, ne change rien. Ce n’est pas une question de mode à suivre, ou d’un courant !

Non il s’agit de vouloir acquérir une qualité de vie uniquement. Le besoin de changement doit se faire sentir de différentes manières. 

Le stress, toujours en retard aux rendez-vous, ne jamais trouver comment s’habiller, paniquer quand il faut trouver une facture à payer ou un document urgent à rendre, mais aussi, avoir le blues quand il faut se mettre à faire le ménage etc…. Si tu connais tout cela ou une partie, tu en as peut-être marre de cette fausse liberté de ne pas faire les choses et d’être envahie en permanence.

Découvre les bienfaits du minimalisme, un article que j’ai écrit il y a quelques temps déjà.

Pourquoi tu voudrais changer ? 

Déjà si tu es en train de lire cet article, c’est que tu es déjà sur la voie du changement. 

Tu es dans le 2ème étape du changement. Tu es sur la bonne voie.

Les 4 étapes de la conscience 

  •  La première est quand tu ne sais pas que tu ne sais pas. Donc rien ne risque de changer 🙂 c’est l’étape 1:  Inconscient incompétent 
  • Ensuite tu sais que tu ne sais pas, c’est l’étape 2 : Consciemment incompétent. 
  • A cette étape tu sais que tu sais, mais tu es à une période où tu dois penser pour faire. Tu es donc à l’étape 3 : Consciemment compétent
  • A ce niveau, tu ne sais plus que tu sais. Un exemple, tu ne te poses plus la question sur comment tu fais pour marcher, tenir ta fourchette pour manger. Tu fais sans réfléchir, tu as acquis un automatisme comme pour la conduite. Cette dernière étape : Inconsciemment compétent

A présent si tu es consciente que tu dois mettre en place un nouveau mode de vie, tu vas franchir la 3ème étape très rapidement.

Si tu souhaites atteindre plus vite ton objectif, ou ne pas te décourager, la meilleure solution est l’accompagnement. 

C’est modulable en fonction de tes besoins, à ton rythme et adaptable à ton budget. 

Tu désires en savoir plus, tu peux me joindre par email. Je serai ravie de te répondre personnellement : beatrice@cosycoaching.fr

Beatrice Doyer coach de vie - home et office et organiser

You may also like
Les 2 tâches ménagères en moins chaque semaine
Les cubes de rangement
Interview Cannes Radio le 9 mars 2019
Marie Kondo – La méthode KonMari.
Une check-list pour ne rien oublier
Les Rebelles Organisées pour gagner en liberté
Le trop de choses, le trop un ennemi du bien
Les clefs pour une bonne gestion du temps